Prime à la conversion revalorisée14/01/2019  



Afin d’encourager l’achat d’un véhicule propre, neuf ou d’occasion, et de mettre au rebut un vieux diesel, la prime à la conversion a été revalorisée pour 2019, notamment pour les foyers non imposables. Depuis le 1er janvier 2019, le montant de la prime à la casse qui dépend du véhicule abandonné à la casse, de celui acheté et de la situation fiscale du foyer peut atteindre 5 000 €.
La prime est doublée pour les ménages dont le revenu fiscal de référence par part est inférieur à 6 300 € et pour les actifs qui ne paient pas d’impôts lorsqu’ils parcourent plus de 60 kilomètres (aller-retour) pour se rendre sur leur lieu de travail (sauf achat d’un deux-roues, trois-roues motorisé ou quadricycle électrique neuf). La prime peut ainsi atteindre 4 000 € pour l’achat d’une voiture thermique et 5 000 € pour l’acquisition d’un véhicule hybride ou électrique neuf ou d’occasion. L’obtention de la prime à la conversion est conditionnée par la mise en destruction d’une voiture particulière ou une camionnette ayant fait l’objet d’une première immatriculation avant 2001 (avant 1997 pour les véhicules n’utilisant pas le gazole comme carburant principal). Pour les personnes non-imposables, le véhicule doit impérativement être un diesel et avoir été immatriculé avant 2006. Le véhicule mis au rebut doit appartenir au bénéficiaire de la prime et être acquis depuis au moins un an. Il ne doit pas être endommagé ou être remis pour destruction dans les 6 mois suivant la date de facturation du véhicule acquis ou loué.
A noter que depuis le 1er janvier 2019, les véhicules thermiques classés Crit’air 2 ne font plus partie des véhicules éligibles à la prime, pour les ménages imposables. Seuls les ménages non-imposables peuvent en acquérir tout en bénéficiant de l’aide.


 Autres articles sur le même sujet :
25 000 euros en moyenne pour une voiture

Jamais les Français n'ont acheté autant de voitures chères, avec 46 % des acquisitions au-dessus de 25 000 € en 2016, contre 43 % en 2015.

Faut-il être assuré pour rouler en gyropode ?

Cela risque d’être un des cartons de Noël. Les trottinettes électriques et autres roues gyropodes sont à la mode. Mais attention : ces véhicules doivent-être assurés.

Le montant des dégâts des inondations

Les 3 et 4 octobre 2015, de fortes intempéries ont touché de nombreuses communes des Alpes-Maritimes et du Var. Les dégâts occasionnés par les inondations devraient conduire à la déclaration de plus de 60 000 sinistres pour un montant assuré estimé entre 550 et 650 millions d’euros.

Permis à taxe

Dans certaines régions, une taxe régionale est réclamée pour obtenir le permis de conduire. Son montant varie selon la région où la démarche est effectuée.

Transport public collectif : vers un meilleur affichage des prix

À partir du 1er juillet 2017, un cadre unique harmonisé d'affichage des prix s'appliquera aux services de transport public collectif.

Quelles sont les voitures les plus volées ?

L’association 40 millions d'automobilistes dresse le palmarès des véhicules les plus volés.