Les Français dépensent 3 000 euros de frais de santé par an11/09/2018  



La consommation de soins et de biens médicaux représente ainsi 8,7 % du PIB (-0,1 point par rapport à 2016). Bien qu’en hausse de 1,3 % par rapport à 2016, la CSBM ralentit fortement et atteint en 2017 sa plus faible croissance depuis dix ans : celle-ci s’explique par le fort ralentissement des volumes (+1,4 point en 2017 contre +2,9 points en 2016) qui fait plus que compenser les effets de prix (-0,1 point en 2017 contre -0,9 point en 2016). En 2017, toutes les composantes de la CSBM progressent à un rythme moindre qu’en 2016, à l’exception des médicaments, quasiment stables pour la deuxième année consécutive. Le ralentissement est particulièrement marqué pour les soins hospitaliers. En 2017, les soins de ville deviennent le premier facteur de croissance de la CSBM devant les soins hospitaliers.


 Autres articles sur le même sujet :
Soins à l'étranger : comment se faire rembourser ?

Les soins médicaux dispensés à l'étranger ne sont pas tous susceptibles d'être remboursés par la Sécurité sociale.

Tiers payant invalidé

Invalidation par le Conseil Constitutionnel de l'instauration du tiers payant obligatoire (d'ici 2017) auprès des organismes complémentaires de santé (mutuelles, institution de prévoyance, assurances).

Les retraités s’inquiètent pour la santé

Les dépenses de santé sont la préoccupation majeure des candidats à la retraite.

La généralisation du tiers payant se normalise

Les complémentaires santé et les opérateurs de tiers payant proposent un socle de services autour d’une norme commune.

Les contrats collectifs dopent les complémentaires santé et prévoyance

En 2016, le marché de la complémentaire santé et de la prévoyance a été porté par les contrats collectifs.

Au bureau on peut papoter mais pas vapoter !

L'interdiction de vapoter au travail entrera en vigueur le 1er octobre 2017.