Les faramineux écarts de prix existants sur le marché de l’optique !22/01/2018  



Les Français ont consacré 6,2 milliards d’euros à leurs achats de lunettes en 2016, en hausse de 0,5 % sur un an, mais surtout de 39 % en dix ans. Malgré l’apparition de la vente en ligne ou de chaînes d’optique réputées à bas coûts, le budget lunettes des Français reste le plus élevé des pays riches, avec un prix moyen de 316 € pour une monture équipée de verres simples, et de 613 € avec des verres progressifs. A ces niveaux de prix, et malgré les remboursements des complémentaires santé, 90 % des consommateurs couverts par une assurance individuelle ont un reste à charge, parfois très élevé. Et même ceux qui bénéficient des contrats de complémentaire santé d’entreprise, plus généreux, ne sont pas épargnés, puisque les trois-quarts d’entre eux ont un reste à charge pour les verres progressifs.

Pour aider les consommateurs à faire le bon choix, l’association lance un comparateur de devis, qui situe le prix proposé par l’opticien par rapport aux tarifs constatés sur le marché.

(source UFC Que Choisir)


 Autres articles sur le même sujet :
Arbitrage sur la prise en charge des soins dentaires

Marisol Touraine approuve les propositions de l'arbitrage mettant en œuvre de nouveaux tarifs et plafonds relatifs aux soins dentaires.

Prix des médecins en hausse

Le prix de la consultation chez un médecin généraliste de secteur 1 (tarifs conventionnés), fixé à 23 € depuis 2011, pourrait bien être revu à la hausse.

Le délai de carence dans la fonction publique était-il efficace ?

Le jour de carence dans la fonction publique de l’État à surtout allonger les absences.

Sport sur ordonnance

Depuis le 1er mars 2017, les médecins généralistes peuvent prescrire une activité physique à leurs patients.

Soins à l'étranger : comment se faire rembourser ?

Les soins médicaux dispensés à l'étranger ne sont pas tous susceptibles d'être remboursés par la Sécurité sociale.

2 euros de plus chez le médecin

Comme c'est la tradition, des évolutions tarifaires entrent en vigueur le 1er mai. C’est le cas pour les consultations chez les généralistes.