Création d’entreprise : les projets sont de plus en plus modestes13/06/2016  



Les entreprises créées au premier semestre 2014 (« cohorte 2014 »), hors régime de l'auto-entrepreneur, l'ont été le plus souvent par des salariés du secteur privé et des chômeurs. La proportion de femmes créatrices est stable par rapport aux générations précédentes de créateurs, au-dessous de 30 %. Un peu plus âgés et diplômés que ceux de la cohorte 2010, les créateurs du premier semestre 2014 ont plus souvent mené leur projet seuls. Le commerce, la construction et les activités spécialisées scientifiques et techniques sont toujours les secteurs les plus favorables à la création. Les projets de 2014 sont plus modestes que ceux de 2010. Ils nécessitent moins d'investissement financier au départ et bénéficient moins souvent d'aides publiques qu'en 2010. La clientèle de ces nouvelles entreprises reste toujours principalement locale et se compose le plus souvent de particuliers. Le démarrage des entreprises créées au premier semestre 2014 s'est accompagné une fois sur quatre de la création d'au moins un emploi salarié au cours de l'année 2014.

(source Insee)


 Autres articles sur le même sujet :
Le vrai coût d’un smicard en France

Selon les calculs du rapporteur général au Budget, Valérie Rabault, contrairement aux idées reçues, un salarié français payé au niveau du Smic coûte moins cher à son entreprise qu'un salarié étranger détaché.

Fin de l'exonération de la contribution patronale d'assurance pour les jeunes

La conclusion d'un CDI avec un jeune de moins de 26 ans n’ouvre plus droit à une exonération de la cotisation patronale d'assurance chômage.

Déduction fiscale des indemnités de licenciement censurée

L’article 65 de la loi relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels prévoyait, pour les entreprises de moins de 50 salariés la possibilité de déduire de leur résultat fiscal une épargne de précaution constituée pour faire face au paiement d’indemnités de licenciement sans cause réelle et sérieuse.

Les micro-entrepreneurs dopent la création d’entreprise

L’Insee note un rebond des créations d'entreprises en mai 2017, notamment des micro-entreprises.

Repli des créations d'entreprises

En juin 2016, le nombre total de créations d'entreprises diminue de 1,3 % après deux mois de hausse, tous types d'entreprises confondus, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables.

Le moral des chefs d’entreprise est stable

Les chefs d'entreprise de l'industrie prévoient une stabilité de l'investissement en 2018 après une hausse de 4 % en 2017Enquête sur les investissements dans l'industrie.